Newsjacking : mais qu’est-ce donc ?

Vous rencontrez souvent cette pratique mais peut-être sans y prêter attention; le newsjacking est bien présent dans la communication.

Le site Définition Marketing le définit ainsi : « Le newsjacking est la pratique marketing qui consiste à déclencher rapidement une campagne publicitaire ou sociale destinée à rebondir sur un événement ou contexte médiatisé. » Le dernier événement en date, vous n’avez pas pu le louper, c’est la vente du tableau de Banksy.

Découvrez à  la fin de l’article une vidéo explicative

Newsjacking-disceline

Petit rappel :

Banksy est un artiste street art. Récemment, l’une de ses œuvres très connue, « Girl With Balloon » a été vendue chez Sotheby’s pour 1,18 millions d’euros. Rien d’exceptionnel me direz-vous ! Sauf qu’au dernier coup de marteau qui adjuge la vente, le tableau s’est en partie autodétruit. L’artiste avait équipé le cadre d’un mécanisme de déchiqueteuse dans le but de détruire partiellement son œuvre sous les yeux stupéfiés du public.

Newsjacking-Bansky

Pourquoi je vous parle de cela ?

Cet acte rebelle de l’artiste a fait le tour du monde sur les réseaux sociaux, sur le web, dans des articles et des émissions de télévision… Un phénomène a suivi : le « Newsjacking ». Nombre de marques ont utilisé, se sont approprié, ont détourné cette actualité et vous n’avez pas pu passer à côté. Toutes ces marques ont une chose en commun : leur réactivité et leur créativité.

Au jeu du newsjacking, le plus rapide gagne. L’objectif :

  • Gagner en visibilité
  • Animer sa communauté
  • Créer du lien
  • Augmenter le capital sympathie de sa marque
  • Se différencier de ses concurrents
  • Faire passer un message
  • Générer du trafic
  • Le tout, le plus souvent, avec une forte portée et finalement peu d’investissement…

Sur le net, il n’a pas fallu longtemps pour que les créatifs s’emparent du phénomène Banksy et qu’ils détournent cet acte. Ikea avait très bien joué à ce jeu, il y a quelques années. Vous vous souvenez sûrement de : « Non mais allô ? T’es une chaise et t’as pas de coussin ? »

Newsjacking-Ikéa

C’était en 2013, ils ont fait le buzz en parodiant la célèbre réplique d’une star de la téléréalité et en l’appliquant à l’un de leurs produits : la galette de chaise. Depuis, Ikea a réitéré avec sa chaise Harry à l’occasion du mariage du Prince du même nom, ou encore dernièrement avec Banksy, et cette fois-ci, pour un tapis !

Newsjacking-pub lors du mariage Harry

Ils ont joué au newsjacking avec Banksy

Parodies en tout genre, de bon goût… ou pas, je vous laisse en juger.

newsjacking-discelineCentury 21

Le site de cette agence située à proximité de Tours a profité de cette actualité qui tombait en même temps que son changement d’identité visuelle ! Newsjacking-century21

 

Mediapr

Cet anonyme italien a généré 131 likes sur Instagram. Newsjacking Mediapr

 

Arthur Du Buisson

Sa publication Facebook a généré plus de 1 500 réactions, 283 commentaires et 20 803 partages !

Parisperrier

Il a réalisé une superbe vidéo qui a ensuite été reprise par des organisations telles que Greenpeace. Instagram : 4 765 vues, 877 likes et 25 commentaires. Du côté de Greenpeace : 104 422 vues, 24.9k likes et 209 commentaires.

Newsjacking-Greenpeace

En voici d’autres dans un article d’Olybop : les 25 meilleures parodies newsjacking de la destruction de l’œuvre de Banksy.

Au jeu du Newsjacking, il a tout de même quelques règles à respecter

Communiquer en rebondissant sur l’actualité est courant, les marques en sont coutumières. Grâce aux marronniers, les marques bénéficient de l’exposition médiatique d’événements tels que les fêtes, les saisons… des événements calendaires qui finalement sont prévisibles. Mais une actu chaude, telle que celle que nous avons vue dernièrement, mérite beaucoup de réactivité.

Attention ! N’est pas « newsjacker » qui veut !

Voici quelques conseils

À faire :

  • Rester en vielle. Oui, c’est simple allez-vous me dire ! Mais une veille assidue prend du temps et mobilise des ressources. Dans le newsjacking le timing est important.
  • Se poser les bonnes questions avant de s’accaparer un sujet d’actualité :
  • Est-ce que cela rentre dans le champ de mon image de marque, de mon E-réputation ?
  • Est-ce que cela s’approche ou correspond à ma ligne éditoriale (on peut parfois être décalé, mais pas trop tout de même) ?
  • Être réactif. Si vous confiez cette mission à une tierce personne (community manager, social media…), définissez bien les règles du jeu à appliquer dans ce genre de situation afin de ne pas perdre de temps le moment venu
  • Trouver un angle différenciant pour apporter de la valeur à votre communauté
  • Adapter le contenu en fonction du media social

 

Ce qu’il ne faut pas faire

  • Surfer sur une actualité sensible, cela risque de ne pas être de bon goût. Tout n’est pas bon à utiliser sous peine de créer un « bad buzz » risquant d’entacher l’image de la marque
  • Rebondir sur l’actualité sans réfléchir
  • Négliger le visuel
  • Ne pas faire attention au ton employé
  • Ne pas respecter son identité de marque, sa ligne
  • Confondre réactivité et précipitation

 

Les mauvais exemples du newsjacking ; ils ont joué mais ils ont perdu !

Voici des exemples de ce qu’il ne faut pas faire.

Newsjacking-3 suisses

Hélas, dans ce cas, la marque a été très maladroite et a dû présenter ses excuses à l’ensemble de sa communauté qui avait réagi de façon virulente.

Ou, comme dans ce cas, une assurance qui surfe sur le décès du P.-D.G. de TOTAL :

Newsjacking-Assurances MisterAssur

Newsjacking, ou battre le fer tant qu’il est chaud !

Une opération de newsjacking fait le tour du monde en 24h, il faut donc agir vite avec votre équipe avant qu’il n’y ait trop de concurrence. Mais pour autant ne pas se précipiter, sous peine de saboter sa propre communication et de tomber dans le mauvais goût, ce que votre communauté ne vous pardonnerait pas !

Les réseaux sociaux, évidemment, sont les meilleurs moyens pour transmettre rapidement votre contenu. Partagez-le sur tous vos supports pour plus de viralité. Ci-dessous, la vie d’une actualité par David Meerman Scott :

Newsjacking la vie d'une actualité

Les habitués du newsjacking

Dans la catégorie des habitués du newsjacking, des détournements en tout genre, nous avons nombre de marques qui ne manquent pas d’originalité et qui font le plaisir des communautés sur les réseaux sociaux.

Sont nominés…

Dans la catégorie « humour » :

Oasis

Oui, nos petits personnages fruités savent nous séduire dans des situations d’actualité comme ici pour la sortie du film « 50 nuances de Grey », titre détourné en « 50 nuances de Baie ».

Newsjacking-Oasis

Monoprix

Monoprix n’est pas en reste, il est régulièrement à la pointe du détournement. Roi des jeux de mots, il nous a séduit avec ses packagings et ses publications sur les réseaux sociaux.

Newsjacking-Monoprix-disceline

Dans la catégorie « +18 ans » :

Marc Dorcel

Pas évident de communiquer sur l’univers du sexe, cet écosystème est régi par de nombreuses lois. Il faut donc faire preuve de beaucoup de subtilité. L’agence Marcel Agency a fait preuve de beaucoup de créativité à l’occasion de la Saint-Marc. Ils ont fait le buzz.

Newskacking-Marc Dorcel

Dans la catégorie « moquerie » :

Burger King est fort à ce jeu-là, surtout aux dépens de son ami McDonald’s, comme pour l’événement d’Halloween.

Newsjacking-Burger king

Pour toutes ces pubs, ces publications… nous devons féliciter les équipes créatives d’agences telles que Buzzman ou Marcel… qui arrivent à nous surprendre à chaque fois.

En conclusion

Le newsjacking n’est pas là pour donner de l’information de fond, il permet de générer de la visibilité en un temps record, d’accroître rapidement votre notoriété. S’il est un bon moyen pour se différencier de façon originale, gardez-vous tout de même de ne pas succomber aux sirènes du newsjacking en rebondissant sur n’importe quoi. Sachez faire preuve d’un certain recul, car si le newsjacking peut être votre meilleur ami dans votre communication, il peut également être votre pire menace.

À vos marques… Prêts, feu, Newsjackez !!!